Afrique (stratégie) : Les médias ont tous besoin de partenaires VoD

6 July 2017

L'éditorial du mois

Afrique (stratégie) : Les médias ont tous besoin de partenaires VoD, et des opérateurs télécoms mobile.

 

Les dernières recherches menées par Dataxis soulignent l'augmentation constante de la connectivité Internet mobile en Afrique. Les abonnés mobiles 4G devraient atteindre 296 millions d'ici 2022 contre 24 millions pour 2016.

Les estimations de Balancing Act concernant le nombre actuel de souscripteurs à la 4G sont légèrement inférieures, mais il n’en demeure pas moins que le nombre d’utilisateurs 4G en Afrique va exploser dans cet ordre de grandeur d’ici 2022.

Quels impacts de cette explosion des utilisateurs du haut débit pour les médias, surtout audiovisuels ? Pour Balancing Act, Sylvain Béletre, analyste consultant dessine ici la stratégie qui se met progressivement en place sur le grand continent.

Le marché émergent de la distribution pour l'industrie médiatique africaine est la VoD et la TV/mobile. Les médias peuvent tirer partie de ce canal de distribution. Et pour les opérateurs Internet haut débit en Afrique, les services VoD et IPTV sont parmi les meilleures façons de monétiser leurs offres de données dès maintenant! 

Le fait que des milliers d'utilisateurs accédent à la totalité d'un catalogue VoD au même instant n'est cependant pas sans contraintes pour le fournisseur d'accès. Celui-ci doit faire en sorte que son réseau puisse acheminer le programme jusqu'à l'utilisateur, sans risque d'interruption et de saturation - en particulier le soir, puisque la plupart des commandes de films sont effectuées entre 20 et 23 heures.

L'opérateur doit aussi réserver une large bande passante sur la ligne de l'abonné pour garantir la diffusion, en quasi temps réel, du flux vidéo - ce qui diminue d'autant la bande passante allouée à l'Internet. De ce fait, certains opérateurs en Afrique sont frileux.

Il existe plus de 2000 chaînes de TV diffusées en Afrique par satellite, et le nombre de chaînes hertziennes gratuites dépasse les 750. Nous avons par ailleurs récencé 160 services opérationnels de VoD liés à l’Afrique (si l'on exclut la majorité des chaînes 'made in Africa' sur YouTube).

Du point de vue des médias, l’explosion des lancements et des utilisateurs 4G LTE en Afrique (voir le rapport lié ici) se traduit par la nécessité d’aiguiser une stratégie internet mobile, et en particulier de fournir des vidéos sur le net, que ces vidéos soient courtes ou longues (car en Afrique, on n’a pas toujours le choix, le mobile est parfois le seul terminal vidéo disponible) .

Sachant que l’univers de la VoD est un domaine très pointu, la plupart des chaînes de télévision africaines auront donc besoin d'au moins un partenaire VoD pour lancer leurs services de rattrapage, et étendre leur audience au delà de leurs frontières géographiques, mais surtout pour satisfaire aux besoins des citoyens de voir ou revoir un programme quand cela les arrange, où qu’ils se trouvent dans le monde.

A ce jour, de nombreuses chaînes de télévision africaines ont une page Facebook, voire une chaîne sur YouTube ; YouTube et Facebook, de par leur popularité, sont les premiers partenaires VoD incontournables des médias africains. Hors, ces deux acteurs sont assez silencieux lorsqu’ il s’agit de communiquer sur leur trafic et leurs rémunérations aux ayants droits en Afrique.

D'autres partenaires VoD offriraient des rémunérations plus importantes aux médias et producteurs de contenus, et une approche sur mesure plus ciblée ... Dailymotion a été plusieurs fois cité lors de récents séminaires, mais d’autres – tels que Summview - frappent déjà aux portes des grands médias d’Afrique.

La transformation numérique doit suivre une stratégie globale établie avec un département dédié et transverse. C’est l’occasion d’une véritable remise en question : internet permet d’interagir en continu avec son audience, et de recevoir des criques tout autant que des compliments qu’il faut prendre en compte, notamment de la part des jeunes, l’audience de demain.

Cette stratégie doit se fixer des objectifs de lancement d’une offre numérique visant l’augmentation des audiences multi-canal (texte, radio et TV) ; l’animation régulière de son site web et des réseaux sociaux avec l’ajout de contenus intéressants; sceller des partenariats long terme avec des acteurs du numérique (telcos, sites web, startups, évènements, etc.) ; sonder sans cesse ses audiences ; établir la mesure quantitative régulière des audiences par canal numérique ; intégrer la production de vidéos ; vérifier les contenus numériques (besoin de testeurs) ; développer des applications ; identifier les opportunités et tirer des leçons de ses pratiques numériques; tout cela avec des coûts maîtrisés.

Les médias d’Afrique, dont certains souffrent d’un manque de financement, ont besoin de stabilité pour se concentrer sur leur transformation numérique, «nouvelle frontière» des années avenir. Encore faut-il un cadre légal serein, facile d’accès et facile à comprendre, et un régulateur protecteur, réactif et à l’écoute (avis aux régulateurs des médias).

Afin de lancer des offres VoD, les médias d’Africains ont également besoin de nombreux partenaires, et en premier lieu des opérateurs télécoms mobiles et les FAI qui fournissent le lien vers les citoyens. Les opérateurs de télécommunications peuvent en effet s’associer avec les médias et les éditeurs de films et séries pour lancer des offres VoD low costs, et ainsi élargir leur base clients et leurs marges.

A titre d’exemple, le 8 juin 2017, IROKO+ (filiale du groupe CANAL+) qui comptabilise déjà plus de 100,000 inscriptions à l’application, a annoncé le lancement d’une offre qui couple SVOD et data, en partenariat avec Orange. Pour 200 FCFA (prix promotionnel prévu pour le lancement), les clients auront accès pendant 24h au service IROKO+ pour visionner plus de 2 500 heures de programmes accessibles hors connexion pendant sept jours, ainsi que 250 Mo pour télécharger les films et séries IROKO+ de leur choix et 50 Mo pour naviguer sur internet. (voir le CP ici)

Notre étude sur la VoD liste 23 autres opérateurs télécoms qui se sont lancé dans la VoD en Afrique : Airtel, MTN, Etisalat, Moov, Nexttel, etc. L’un d’entre aux, au Nigeria, a lancé en 2016 un offre promotionnelle couplant ses services haut débit avec Netflix.

Article établi à partir des conclusions de l’étude sur ‘la VoD et l’Afrique’, à retrouver ici >>.

 broadcast reports from BA

___

Les titres de cette édition :

 

Actualités Télécom
Actualités Internet
Actualités informatiques
Actualités économiques
Actualités de la convergence
Plus d'Infos