Evolution du secteur des TIC: Ce qui va changer d’ici à 2020

12 May 2017

Actualités économiques

Le cabinet d'audit et de conseil Deloitte a présenté, hier, les résultats de son étude dédiée aux évolutions d'usage, de consommation et de marché en Afrique, notamment en Algérie, dans le secteur des technologies, médias et télécommunications en 2017.

Cette étude réalisée par Deloitte dévoile, en effet, les principales tendances qui vont caractériser le secteur des TIC à l'horizon 2020. Il en ressort globalement que le nombre d'appareils dotés d'un lecteur d'empreintes digitales atteindra pour la première fois les 50 millions en Afrique en 2017.

Il y aura aussi plus de 10 millions d'attaques par «déni de service distribué» (DDos). Le cabinet prévoit ainsi huit grandes tendances qui marqueront l'Afrique dans ce domaine. Il s'agit d'abord de la sécurité biométrique. Avec la hausse du nombre d'appareils dotés d'empreintes digitales, l'enjeu sera celui d'assurer une authentification rapide et sûre. La sécurité biométrique est un important catalyseur pour la généralisation de la technologie biométrique. Plusieurs secteurs seront concernés, notamment la modernisation de l'identification nationale de l'état civil.

La deuxième tendance qui marquera les TIC et les télécommunications est celle de la sécurité contre les attaques par «déni de service distribué» qui seront, selon les experts de Deloitte, plus nombreuses, plus fortes et plus difficiles à contrer en 2017. Il y aura plus de 10 millions d'attaques de ce type dans le monde en 2017, selon le cabinet. La cybersécurité est une préoccupation économique croissante, notamment avec le développement rapide des réseaux 3G et 4G. Fin 2016, une attaque DDos sur les entreprises gérant le câble sous-marin reliant le Liberia à Internet a paralysé toute l’économie de ce pays.

la suite.

date : 27 AVRIL 2017