David Mignot, DG de Canal+ Afrique: « Les statistiques des abonnés au Burkina sont ...

2 October 2017

Distribution Audiovisuel

Afriyelba (Communiqué de presse)

Afriyelba; Quel message êtes vous venu passer ce matin en rencontrant les patrons de presse?

David Mignot: Je vous remercie pour la question et pour l’intérêt que vous accordez à Canal+ Burkina et partant à au groupe Canal+. Nous sommes venus ce matin présenter la vision de la filière audio visuelle canal+ dans les années à venir en Afrique. Très concrètement les abonnés auront une avalanche de bonnes nouvelles qui a d’ailleurs commencé avec l’ajout des nouvelles chaînes qui ont été présentées ce matin. Au delà de cela, à long terme, notre ambition est qu’en 2020, dans les 23 pays francophones dans lesquels nous sommes présents, plus d’une famille sur 2 disposant d’un téléviseur, soit aussi équipé d’un décodeur et d’un bouquet Canal. D’ici 2020, l’une de nos ambitions également c’est l’ouverture d’une cinquantaine de salles Canal Olympia dans la sous-région, et l’investissement accru dans la production audio visuelle, artistique, cinématographique, humoristique etc.

A propos de votre vision de plus d’une famille sur 2 en 2020 disposant de bouquet Canal+, peut on savoir la situation actuelle au Burkina Faso ?

Au Burkina Faso, la situation est très impressionnante car plus d’une famille sur 2 qui dispose d’un téléviseur est cliente de Canal+. Nous avons réussi en 5 ans à faire passer Canal du statut de marque  élitiste, de haute gamme à un produit de consommation très courante. A Ouaga selon les chiffres nous avons 7 familles sur 10 équipées d’un bouquet canal et nous nous en félicitons. Nous avons une moyenne au Burkina supérieure dans la sous-région.

Quelles actions faites vous dans le social pour permettre aux Africains de bénéficier des retombées de Canal+?

L’aspect social de Canal+ se décline en général de deux façons. Le premier qui est le plus important est l’aide que nous apportons aux filiales. Nous sommes dans une dynamique de soutien aux filiales pour qu’elles soient autonomes et qu’elles puissent donner de l’emploi aux jeunes et permettent à certains de pouvoir vivre pleinement de leur passion, de leur art. C’est le cas du parlement du rire que nous soutenons et qui permet aux humoristes du Burkina et des autres pays de se produire sur scène afin de faire valoir leurs talent. En plus, nous donnons la possibilité à de jeunes musiciens, à de jeunes cinéastes, à de jeunes scénaristes, à de jeunes auteurs de se faire connaître et de pouvoir vivre de leur art. Notre premier rôle sociétal c’est de mettre en lumière tous ces jeunes qui ont le talent et la passion d’un métier et qui n’ont pas les moyens de s’affirmer. C’est ce que nous faisons en France où presque tous les humoristes, les réalisateurs de cinéma et une grande partie des travailleurs de la musique ont été découverts soit par Canal soit par Universal Music qui fait partie de notre groupe.

Ensuite nous sommes une entreprise et ici au Burkina, nous avons 200 collaborateurs, nous faisons travailler directement ou indirectement des milliers de personnes et cela constitue un rôle économique non négligeable. Ce qui ne  nous empêche pas également de faire des actions humanitaires. Il y a 3 jours de cela, avec les humoristes Zongo et Tao, nous étions dans un orphelinat pour un don de premières nécessité. Et ce sont des actions qu’ils ont multiplié durant leur tournée à l’intérieur du pays avec l’appui de Canal+. Ce sont des exemples modestes de ce que nous  sommes capables de faire comme œuvre sociale. Ce qui est moins modeste par contre, qui est le premier rôle pour nous,  c’est d’aider à structurer et à développer les talents dans la sous-région.

Au niveau de nos télévisions locales, Canal+ ne peut-elle pas nous aider dans la promotion de nos médias en diffusant par exemple les programmes dans ses antennes?

Oui bien sûr que nous pouvons le faire. Nous sommes ouverts à toutes les propositions. Comme vous le savez nous avons voir+ qui est une chaîne qui annonce les programmes des différentes chaînes de télévision en longueur de journée. Envoyez nous vos bandes d’annonces et nous le ferons passer, cela ne nous pose aucun problème.

Afriyelba (Communiqué de presse)