Audiovisuel et VOD #Afrique : quelques chiffres clefs

13 July 2017

Distribution Audiovisuel

En Afrique, 50 à 90% de l’économie est souterraine selon les pays*. Cette pratique inclut des segment du secteur de l’audiovisuel : piratage, publicité, insertion de marques, paiement des techniciens, redistribution des doits aux producteurs…

Les chaînes télévisées, la TNT, les plateformes de vidéos à la demande et la vidéo sur mobile sont les principaux agents du secteur de l'audiovisuel africain.

Contexte positif pour l'audiovisuel francophone

2016 : 274 millions d’Africains francophones

2050 : 700 millions de personnes dans le monde seront francophones et 85% en Afrique

Secteur audiovisuel africain :

Libéralisation du secteur

Chaînes de télévision terrestres gratuites : 590 (2010) à 718 (2017)* ;

Nigéria : plus de 120 chaînes TV* et Nollywood : 4 milliards $ de revenus générés en 2014, plus de 2000 films produits/ année.

Contenu : de plus en plus de productions locales.

Mai 2017 :

Et dans d'autres pays, exemple : les 5 séries de RTI et TV5Monde

Chaînes de télévision diffusées par satellite : 2200

___

TNT : 25 pays africains. 8 pays ont finalisé ou sont en cours de finalisation de la coupure du signal TV analogique.

Voir l’étude TNT.

Télévision payante :

Abonnés : 6 millions de foyers (2010), 18 millions de foyers* (fin 2016), 38 millions de foyers (2018) et 47 millions de foyers (2020)

___

VOD :

Tarif moyen : 2 à 10 dollars US* / mois

Plus de 180 plates-formes dont 20 ont fermé entre 2015 et aujourd’hui.*

Top 3 : Youtube est no.1* ; Iroko TV (anglo-nigérian) : 1er distributeur mondial de contenu africain en ligne, le plus grand opérateur de TV par internet en Afrique, 1 million de visiteurs uniques par mois, 90% gratuit financé en partie par la publicité en ligne, offre payante pour les plus récents films ; Naspers (Showmax, sud-africain)

Autres : BuniTV (société de VoD kenyane rachetée par Trace*), Afrostream (diasporas / afropolitain) et Netflix depuis le début 2016.

Nouveautés :

Mai 2017 : le fournisseur de plate-forme vidéo en marque blanche Discover Digital lance sa plateforme SVOD en Afrique du Sud* ; BlackBerry lance DiscoverTV, en Afrique du Sud et au Nigéria.

Juin 2017 ; Iflix, opérateur asiatique spécialisé dans les marchés émergents, lance Iflix Africa en Afrique du Sud, à venir : Ghana, Nigéria, Kenya, Tanzanie et Zimbabwe. Levée de fonds de 90 millions de dollars en mars 2017.

VOD et mobile : IROKO+

1er service de SVOD (forfait mensuel VOD) en Afrique francophone

Joint-venture entre CANAL+ et iROKO PARTNERS

Depuis 2016 : distribué dans les boutiques CANAL+ et via les opérateurs de mobile money.

50 000 inscriptions à l’application.

Catalogue de plus de 2500 heures de vidéos hyper-compressées et rendues accessibles grâce au mode hors-connexion

Juin 2017 : une première en Afrique subsaharienne francophone, l'alliance d'un opérateur de télécommunications et éditeur de films et séries.

Lancement d'un forfait internet IROKO+ au Cameroun : 200 FCFA (environ 30 centimes d’euro) un accès pendant 24h au catalogue d’IROKO+ et 300 Mo de data.

A venir : la Côte d’Ivoire, le Sénégal ou le Mali.

___

Revenus publicitaires : 10 milliards US$ par an dont 50% pour la TV*

Sources : tvfrance-intl.com (2017), afriqueexpansion.com (2016) et agenceecofin (2017)

PS : (*) Une majeure partie de ces chiffres proviennent du cabinet ‘Balancing Act’.

Source, avec des chiffres révisés par Balancing Act en juillet 2017.