Cycle cinéma africain à la Fondation Louis Vuitton (Paris)

16 May 2017

Diffusion Audiovisuel

Rassemblées sous le titre « Art Afrique, le nouvel atelier », ces deux expositions – nommées « Les Initiés » et « Etre là » – sont présentées à la Fondation Louis Vuitton à Paris jusqu’au 28 août 2017.

Elles reflètent l’effervescence et le dynamisme de la scène artistique du continent africain. La première réunit une sélection d’œuvres de quinze artistes emblématiques de la collection d’art contemporain de Jean Pigozzi, présentée pour la première fois à Paris. La seconde témoigne du foisonnement culturel que connaît actuellement l’Afrique du sud. Angéline Scherf, co-commissaire des expositions, commente pour « Le Monde » un choix de dessins, peintures et photographies.

En parallèle est proposé un programme d’événements pluridisciplinaires autour de la musique, de la poésie, de la littérature et du cinéma.

Dédiée à la création contemporaine, la Fondation Louis Vuitton a ouvert à Paris le 27 octobre 2014 dans un édifice imaginé par l'architecte Frank Gehry.

La Fondation d'entreprise Louis Vuitton, anciennement Fondation d'entreprise Louis Vuitton pour la création, lancée en octobre 2006, a été créée par le groupe LVMH et ses maisons.

Infos pratiques :

Adresse : Bois de Boulogne, 8 Avenue du Mahatma Gandhi, 75116 Paris, France

Collections : Art contemporain

Téléphone : +33 1 40 69 96 00

Création : 2006

Architecte : Frank Gehry

Dans le cadre de la manifestation Art/Afrique, la fondation Louis Vuitton présente une cycle cinéma :« Afrique, du visible à l’invisible : un hommage aux cinéastes d’Afrique », les 12-13-14 mai 2017, à l’auditorium.

Imaginé en collaboration avec Catherine Ruelle, un week-end exceptionnel est dédié au cinéma d’Afrique à travers quelques-unes de ses figures majeures et de leurs films culte.

Projections de longs et de courts métrages, rencontres et ciné-concert inédits nous transporteront à travers le temps et l’espace, des années 1970 à nos jours, de Bamako à Dakar en passant par Kinshasa.

D’origines et de générations différentes, chacun des cinéastes propose à travers le portrait visuel et sonore d’une ville, un regard singulier sur l’Afrique d’hier et d’aujourd’hui, en ouvrant des portes sur la réalité du continent -le visible, le réel - et ses dimensions cachées - l’invisible, le spirituel.

La musique de film sera mise à l’honneur avec un concert inédit de Wasis Diop et de Wally Badarou qui aura lieu en clôture de la session du 13 mai 2017.

SESSION I : Alain GOMIS : vendredi 12 mai 2017 : 19H

Projection du nouveau film d’Alain Gomis,Félicité, pour lequel il a reçu l’Ours d’argent à la Berlinale 2017 et Étalon d’or de Yennenga, le grand prix du Fespaco à Ouagadougou.

→ La projection sera suivie d’une discussion avec Alain Gomis et Wally Badarou.

SESSION II : Djibril DIOP MAMBETY and co: samedi 13 mai 2016: 16h30 + concert à 20h00

Projections du film mythique Touki-bouki (1972) de Djibril Diop Mambety et de Mille Soleils(2013) de Mati Diop.

→ Les projections seront suivies d’une discussion avec Mati Diop et Doudou Diène.

En clôture de cette session, un concert inédit des compositeurs, auteurs et interprètes Wasis Diop et de Wally Badarou.

SESSION III : Abderrahmane SISSAKO : dimanche 14 mai 2017 : 16h30

Projections d’ Aïcha (2004) de Newton Aduaka et de Bamako (2006) d’Abderrahmane Sissako.

→ Les projections seront suivies d’une discussion entre Abderrahmane Sissako (sous réserve), Newton Aduaka et Aïssa Maïga.

Ce cycle cinéma a bénéficié de la participation de la Cinémathèque Afrique de l’Institut Français.

En savoir plus ici.