Idée de diffusion : 3ème édition du Festival du Gondwana Abidjan Capitale du rire (fin 2017)

9 March 2017

Diffusion Audiovisuel

Les médias d’Afrique francophone devraient se précipiter à ce festival panafricain unique.

Pendant trois jours, Abidjan redevient la capitale du rire qu'elle n'a jamais cessé d'être. Dans le magnifique cocon du Palais de la Culture, au bord de la lagune Ebrié, les meilleurs humoristes du continent et d'ailleurs se succèdent sur scène pour faire rire des réalités quotidiennes et de l'actualité internationale.

Avec 3 grands galas concoctés par les meilleurs auteurs, metteurs en scène et comédiens pour donner au rire toutes ses lettres de noblesse pour le plaisir de tous.

Rendez-vous en 2017, pour l’acte 3! Le Festival du Gondwana Abidjan Capitale du rire c’est « 3 soirées, 9 pays représentés, 30 comédiens, près de 4000 Gondwanais … »

Les 9, 10, et 11 décembre 2016 le Palais de la Culture a accueilli cette année, pour la seconde fois consécutive, le Festival du Gondwana Abidjan Capitale du rire.

Le Parlement du rire en Live, avec Mamane , ses vice-présidents, et leurs guests, la Soirée imitations avec Sarko, Hollande, Chirac, Poutine, Trump… et tous leurs homologues africains, le Grand Casting de l’humour avec Jérémy Ferrari et la crème des humoristes ivoiriens…

L’édition 2016 c’est également le trophée RFI talents du Rire 2, décerné à Moussa Petit Sergent du Burkina, et le prix CDCI du Festival décerné à Boukary de la Côte d’Ivoire.

En tout, 3 soirées avec Focus sur l’humour, plusieurs nationalités via 9 pays, et une trentaine de comédiens, pour le bonheur de près de 4000 Gondwanais ayant fait le déplacement au palais de la culture d’Abidjan.

Dimanche 11 décembre 2016, à la salle Anoumabo, autour de 21h 45min, les lumières se sont éteintes sur la 2ème édition du Festival Abidjan Capitale du Rire…

Quelques articstes présents en 2016 : Mamane, Gohou Michel, Digbeu Cravate, Adama Dahico, Omar Defunzu…Rendez-vous est donc pris en 2017, pour la 3ème édition, pour toujours et encore plus de rires.

Gondwanaisement !

La suite