L'Afrique, terre de conquête pour la radio numérique

9 March 2017

Diffusion Audiovisuel

Date : 12 février 2017

Source : Par Bruno Faure - La radio numérique arrive peu à peu sur le continent africain. Malgré les problèmes de coûts, quelques pays mettent en place cette technologie qui doit permettre de toucher davantage d'auditeurs, en leur assurant une meilleure qualité d'écoute, et de faciliter le travail des professionnels.

L’attente est très forte chez ceux qui font la radio, comme Cheikh Sadibou Ndoye, directeur de la radio de Conakry Fotten Gollen FM et l'un des dirigeants de l'Union des radios et télévisions libres de Guinée. « Avec ce transfert de l’analogique au numérique, [vous avez] des playlists, des logiciels de musique, de programmation, vous balancez et vous pouvez même rentrer à la maison, vous coucher tranquille, ça passe ! On peut parfois même être à l’étranger, [travailler depuis] des téléphones ! Ça nous a permis aussi de développer et augmenter notre audience à travers le monde. »

La radio numérique, c’est une diffusion sans limites, c'est la perspective de toucher des zones reculées sans avoir besoin d'une fréquence FM. Une aubaine en Algérie où le territoire est immense. Mourad Ouadahi y dirige Jil FM, radio pour les jeunes en français, arabe et berbère : « même si c’est vrai que l’avenir est à la 3G, aux applications et aux players, l’avenir de la radio passe forcément par la RNT. Avec, évidemment, cette difficulté que connaissent beaucoup de pays : la disponibilité et le coût d’acquisition des récepteurs. Aujourd’hui nous nous comptons sur l’industrialisation de ce moyen d’écoute. Même si certains constructeurs automobiles ont pris les devants, il reste encore à démocratiser cet outil de réception ».

Des coûts de diffusion réduits

la suite >>